Finalistes 2016 / Catégorie Accélération

ACTIV’ACTION

Finaliste 2016 / Accélération

ACTIV’ACTION

TRANSFORMONS ENSEMBLE LE CHÔMAGE EN UNE EXPÉRIENCE CONSTRUCTIVE

Le coeur du projet :
développer son réseau et la connaissance de soi

Son ambition :
ne plus subir le chômage et identifier son potebtiel pour que travail devienne synonyme d'épanouissement

Le concept

Les cofondateurs du projet, Pauline Voldoire, Fabien et Émilie Schmitt, sont tous trois passés par une période de chômage, qui peut engendrer isolement et perte de confiance. Afin de contrer l’impact psychologiquement négatif du chômage, ils créent Activ’Action : des ateliers et groupes d’entraide et de développement personnel menés par les demandeurs d’emploi eux-mêmes.

Le domaine

De plus en plus de travailleurs sont confrontés au moins une fois dans leur vie au chômage: une période destructrice tant au niveau individuel – sentiments négatifs, modi cation de la personnalité – qu’au niveau collectif – coût social important.

L’objectif principal d’Activ’Action est d’utiliser cette période pour:
- élargir son réseau;
- identifer son potentiel et se former aux compétences de «savoir-être»;
- créer un plan d’action pour réaliser
ses projets, tant personnels que professionnels.

La solution apportée

Par le biais de son site web et de ses ateliers, Activ’Action rassemble des communautés de chômeurs: les Activ’Acteurs. Ces derniers, grâce aux rencontres, développent de nouvelles passions, partagent diverses compétences et mettent leurs savoir- faire au service des autres Activ’Acteurs.

Les ateliers, simples et gratuits, valorisent l’expérience des participants suivant différents axes:
- Activ’Boost lutte contre les risques psychosociaux liés au chômage ;
- Activ’Up aide à la concrétisation des projets ;
- Activ’Jump aide à créer un projet professionnel pour atteindre ses objectifs de vie;
- Activ’Drink crée du lien social, on y partage ses compétences ;
- Activ’Citoyen aide à la création d’un projet citoyen. D’autres ateliers sont créés par les Activ’Acteurs eux-mêmes.

Le développement du projet

En juin 2014 avait lieu le premier Activ’Boost. Aujourd’hui, Activ’Action est présent dans huit villes françaises, à Bruxelles, à Cotonou et à Singapour.

Dans le but d’assurer son indépendance nancière, Activ’Action développe la création de deux nouveaux ateliers collaboratifs payants : Ré-Activ’ et Pro-Activ’, qui seront adaptés, d’une part, aux structures d’accompagnement social (alcoolisme, toxicomanie, femmes isolées...) et, d’autre part, aux entreprises (repositionnement de leurs salariés).

Pauline Voldoire
Cofondatrice



Les 12 nominés du Prix Fondation Cognacq-Jay 2016