Lauréats 2020 / Catégorie Accélération

LE SERVICE CIVIQUE ADAPTÉ

Lauréat 2020 - Accélération

LE SERVICE CIVIQUE ADAPTÉ

GRAND-EST

Le coeur du projet :
un parcours alliant insertion et engagement solidaire pour les 16-25 ans en conflit avec la loi.

Son ambition :
l’épanouissement et la stabilité.

Le besoin

Environ huit cents enfants sont actuellement incarcérés, en France, sans compter ceux qui sont placés en Centres Éducatifs Fermés (CEF) et en Centres Éducatifs Renforcés (CER). À l’issue de leur réclusion, ces jeunes sont confrontés à de multiples difficultés – stigmatisation, absence d’hébergement, pas de projet socio-professionnel, faible estime de soi, rupture des liens sociaux et affectifs… – qui augmentent le risque de récidive. Des difficultés décuplées lors du passage à la majorité.
Si plusieurs structures existent, il demeure difficile d’approcher ces jeunes, de les intéresser, de les remobiliser.

La solution

Au-delà des difficultés liées au logement, à l’insertion socio-professionnelle ou à la santé, Grandir Dignement a la conviction que pour remobiliser ces jeunes à l’issue de leur parcours pénal, il faut répondre à leur quête de sens, aussi singulière que subtile. C’est dans cette optique que Grandir Dignement s’engage auprès de ces jeunes en perte de repères, en leur proposant un parcours novateur, alliant inclusion sociale et engagement solidaire : Le Service Civique Adapté.

Le jeune souhaitant intégrer le programme s’engage au sein d’associations et de structures de l’Économie Sociale et Solidaire du territoire tout en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé et individualisé, avec la possibilité de stages d’immersion en entreprise, et de trois ateliers collectifs (culture & citoyenneté, emploi & formation, sport).

L’accompagnement est pris en charge par un jeune de moins de 25 ans souhaitant s’engager et découvrir les métiers de la solidarité, afin de favoriser une relation de confiance. Parallèlement au Service Civique Adapté, l’association propose un espace d’accueil inconditionnel et de mobilisation permettant de construire une relation avec les jeunes les plus éloignés de l’insertion pour les soutenir dans leurs démarches, ainsi qu’un jardin de permaculture pédagogique cultivé par les jeunes et des bénévoles.

L’axe de développement du projet

Dans un premier temps, Grandir Dignement devra consolider son antenne à Metz, avant d’en ouvrir une nouvelle à Strasbourg, plus grand milieu ouvert de France dans le secteur de la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

Grandir Dignement intervient également ponctuellement auprès des jeunes détenus de Fleury-Mérogis, l’association souhaite étendre son programme à la région parisienne.

Hélène Muller, Grandir Dignement

Hélène Muller
Directrice
Grandir Dignement




Les 10 lauréats 2020