Lauréat 2023

Un Toi(t) des Possibles, logements de transition pour familles monoparentales

Le cœur du projet : proposer à des parents en recherche urgente d’un logement suite à une séparation, un hébergement meublé à loyer abordable
Son ambition : leur permettre de sortir de cohabitations conflictuelles et de se poser avec les enfants, dans un environnement serein, le temps de trouver une solution plus pérenne
Île-de-France
Un Toi(t) des Possibles - Logements de transition pour familles monoparentales
Un Toi(t) des Possibles
Un Toi(t) des Possibles

PAUSE TOIT

Association
Valérie Dagut

Fondatrice et présidente de l’association

Valérie Dagut - Pause Toit
  • Projet Oui

Le besoin

Chaque année 250 000 couples se séparent ou divorcent. La moitié de ces couples ont des enfants à charge. La manière dont se déroulent les séparations et les tensions familiales qui les entourent peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé, le bien-être et la scolarité des enfants. La fin de la mutualisation des dépenses entraîne un appauvrissement relatif des parents. Le revenu disponible des femmes chute d’environ 20% et celui des hommes en moyenne de 2,5%. Dès lors, dans les villes en forte tension immobilière, la recherche de logements séparés devient complexe, entraînant des cohabitations houleuses interminables ou une installation dans des logements transitoires inadaptés.

La solution

L’association propose un premier lieu d’accueil, RESPIRE, à Paris XXe.
Il s’agit d’un loft de 153 m² (loi carrez) bénéficiant de belles hauteurs sous plafonds, composé de 4 espaces privatifs de 15 à 29 m² + mezzanines pour un parent avec 2 à 4 enfants selon les espaces (14 places au total), de pièces partagées de 60 m² comprenant cuisine, salle à manger, petit salon et buanderie et d’une petite cour végétalisée commune et accessible.
C’est un lieu respectueux de son environnement, rénové avec des matériaux sains, des panneaux solaires thermiques pour la production d’eau chaude et de chauffage.
Les baux seront des baux classiques mais la colocation sera idéalement d’une durée de 6 mois à 1 an selon les besoins et les possibilités de relogement des bénéficiaires qui seront accompagnés. Les loyers sont minorés par rapport au loyer de référence du quartier et modulables selon les revenus des bénéficiaires.

L’idée innovante du projet et son axe de développement

Le public visé se trouve aujourd’hui sans solution ni structure aidante. Il n’est pas nécessairement en situation précaire, mais pourrait le devenir sans solution rapide d’hébergement, au vu des problèmes de logement dans les villes en tension immobilière et de la baisse des ressources liées aux séparations.
Il s’agit de parents seuls (principalement des femmes) qui n’ont pas de solution de relogement, et de leurs enfants dont la santé peut être impactée par des situations conflictuelles qui durent.
C’est un public qui a besoin de temps pour se poser, faire le deuil de sa situation, réfléchir à l’avenir, dans un cadre serein (parent et enfants) le temps de trouver une solution pérenne pour poursuivre le plus normalement possible leur vie (scolaire, professionnelle…) et qui a besoin de lien social et d’entraide dans une phase de rupture.

Le lieu est bientôt accessible. Après notamment la mise en place de partenariats qui permettront d’assurer le bon fonctionnement de cette première expérimentation, l’ouverture d’autres lieux dans d’autres quartiers de Paris et/ou d’autres grandes villes en forte tension immobilière en France pourra être envisagée.