Lauréat 2023

La Soupape

Un pied à terre... pour une bulle d'air ...

Le cœur du projet : proposer une solution innovante pour le répit et le lien social en presqu'île de Crozon – Aulne maritime (29)
Son ambition : proposer un mode d'accompagnement spécialisé, ouvert, tenant compte de l'humain, dans un esprit de mixité des publics, d’ouverture sur l’extérieur et de respect des différences de chacun.
Bretagne
#répit #santé #santé mentale #entraide #intergénération
La Soupape
La souape Logo

Assocation La Soupape

Association
Céline Philippe

co-fondatrice, coordinatrice de projet, éducatrice spécialisée

Céline Philippe- La Soupae
  • Projet Oui

Le besoin

Le territoire de la presqu’île de Crozon-Aulne maritime s’avère être un territoire rural enclavé, défini comme un territoire «en fragilité» sur les plans économique, démographique, de logement et d'accès à l'offre de santé.

Le besoin constaté est celui de l’accompagnement professionnel, local et facilement accessible de personnes fragilisées et ou isolées par la maladie, la dépendance, le handicap, l’avancée en âge, les difficultés personnelles, familiales, économiques ou sociales.  

La solution

La solution proposée par La Soupape est un accompagnement par des professionnels, dans un cadre ouvert, intermédiaire entre l’institution et la ville, permettant de soutenir les personnes au coeur de la société.

Forte de son ancrage local et de la confiance de ses partenaires La Soupape agit au quotidien en proposant un accompagnement professionnel local et innovant en faveur d'un vaste public vulnérable ou fragilisé. 
Elle propose des actions régulières telles que : l’écoute téléphonique; des cafés aidants/aidés; des permanences physiques; des journées régulières de rencontres d’échanges à thème (handicap, famille, lutte contre les violences intra familles et faites aux femmes,…); un festival de deux jours les 1001 bulles, une Soupape en miniature; des interventions ponctuelles en Ehpad sur des actions (jardins de santé et de soin, rencontres résidents d’EHPAD/enfants scolarisés en classe ULIS); des actions en partenariats avec les institutions du territoire tels que le centre social Ulamir, la communauté de commune  ou la Communauté de Professionnelle du Territoire de Santé.

Cet accompagnent permet de : lutter contre l'isolement d'enfants, de parents ou de personnes âgées; soutenir les bénéficiaires, les aidés, les aidants; renforcer le lien social; diffuser et de faciliter l’accès à une information qualifiée et pertinente; réorienter les bénéficiaires, en fonction de leurs besoins, vers des professionnels de l'accompagnement spécialisé, des associations; renforcer le réseau partenarial sur le territoire.

Pour les bénéficiaires des actions, La Soupape permet de : participer à des activités et événements permettant le répit, favorisant le lien social intergénérationnel, la mixité des publics ainsi que le changement des regards face aux différences; accéder à un réseau d’entraide local constitué d'acteurs majeurs des secteurs social et médico-social; être soutenu localement.

L'idée innovante du projet et son axe de développement

L'innovation n'est pas une innovation de rupture mais de constance, enchâssée dans le global et le local, dans l'individuel et le collectif.

L'originalité est de proposer un accompagnement professionnel et spécialisé à des personnes en fragilité dans un lieu non spécialisé. Ce choix permet de faciliter l’accessibilité et donc le partage et l’interconnaissance entre des publics qui se côtoient peu ou pas. Un des objectifs visé par le projet est le changement des regards, avec une approche sociétale valorisant les potentiels de chacun dans un esprit de mixité. 
La Soupape s’appuie sur la richesse des « hommes » du territoire de la presqu’île, au service d'un public varié, dans un esprit d’ouverture et de partage. Les actions s’inscrivent dans une dynamique individuelle et collective faite de respect et d'écoute.
L'innovation principale repose sur l’approche tous publics et « intergénérationnel-le » des activités qui favorise l'échange et fait tomber les barrières de la méconnaissance de l'autre. 
Les personnes accueillies au sein de La Soupape participent pleinement à la vie du col-lectif et aux choix institutionnels. Ainsi, chacun peut se positionner en son nom propre au sein du groupe, tout en préservant l’intérêt de la structure.

A court terme, La Soupape souhaite développer des temps de répit tels que les « week-end de répit » très demandés par les bénéficiaires, et les goûters parents. Ces deux actions sont des temps de soutien proposés à des personnes en fragilité et à leurs proches, permettant de souffler, d’échanger.

A moyen terme, l’objectif est d’ouvrir le tiers-lieu social innovant, associant un centre local de ressources, un lieu d’accueil, de lien social, d’accompagnement spécialisé et d’hébergement non permanent, intergénérationnel, ouvert à tous publics, toute l’année, pour des accueils à la demi-journée, à la journée ou pour des séjours, pour des temps de répit, de vacances ou de loisirs.
Ce tiers-lieu se veut être :
⁃    un lieu de répit permettant le ressourcement des personnes 
⁃    un lieu de partage, de rencontre et de solidarité pour tous les publics autour d’ac-tivités, de temps forts pour faire « société » ,
⁃    un espace de vie ouvert à tous, tourné vers l’extérieur, favorisant le lien social, la mixité, l’inclusion, le repos, le répit de la personne et de son entourage,
⁃    un lieu intergénérationnel où tous les âges de la vie se rencontrent, se côtoient et peuvent échanger.